•  

    Paiement sans contact : quelle sécurité ?

    Publié le 19 septembre 2017 par helene33660

    Paiement sans contact. Une expérience bizarre

    Hier midi, j ai fait un petit achat ...8 e que je me proposais de régler àvec ma carte sans contact.

    Je n'avais pas encore sorti la carte bancaire de mon porte feuille que le terminal du vendeur s'est mis en route.

    Bref, plus besoin de sortir la carte. Les ondes font le boulot toutes seules...

    Alors ça m'interpelle...quid de la sécurité bancaire ? Puis je etre débitée à mon insu  par le premier  arnaqueur venu, se balandant avec un terminal dans sa poche ?

    C'est dérangeant, non ? Quand bien même les sommes sont limitées à 20 ou 30 euros...

    Essayez et venez me dire votre ressenti.

     

    http://petitechronique.com

    arnaque carte bancaire

     

     

    #cartesanscontact,#cartevisa, #paiementsanscontact, #securité, #petitechronique, #petitechroniqued'helene,#helene33660, #creditagricole, #banque, #hoax, ##


    votre commentaire

  •  

    C’est reparti pour Le festival Croches en chœur qui se produira ce week end à Saint gervais, 33240.

    Pour fêter  les 10 ans de l’association,  Nadine Deschamp  et Gérard  Pruvost  nous ont préparé un programme exceptionnel avec la venue de 3 artistes ( rien que cela)….

    Dimanche soir, les 400 choristes que nous sommes accompagneront  Natasha saint Pier, Francis Lalanne,  puis Les Stentors. La première partie sera réservée à Michel  Sardou.

    Mais pour le moment, place aux dernières répétitions, aux retrouvailles avec les copains chanteurs venus de toute la France. Certains ont déjà accompagné Charles Dumont, Nicoletta, Amandine Bourgeois, Nicole Croisilles…. Les spéculations sont déjà ouvertes pour l’invité de Croches en Choeur 2018… Franchement, j'aimerais bien Kendji....

    Dernières heures de silence, dernières heures pour se reposer la voix. Dans le parc de Saint Gervais, les bénévoles eux sont à pied d’œuvre, entre l’installation des Barnum qui nous accueilleront, la mise en place de la salle.

    Grand week end musical en perspective… je vous raconterai…

    http://crochesenchoeur.choralia.fr/historique/

    #crochesenchoeur,#gerardpruvost,#nadinedeschamp,#petitechronique,#stentors,#francislalanne, #natashasaintpier,#saintgervais,#festivalcrochesenchoeur,#kendjigirac,

     

    petitechronique


    votre commentaire
  • Helene Benoit a ajouté 6 photos.
     22 min ·
     

    Championnat d'Europe 2017 :Rencontre avec Charles Eliott Lacombe

    Bonjour Charles Eliott, tous les horse balleurs ont appris ta sélection en Equipe de France, alors que tu ne jouais pas en Pro-Elite. Merci à toi de nous permettre de faire plus ample connaissance avec toi, Champion de France 2017 PRO, avec Loire sur Rhône.
    Bonjour Hélène, Je m'appelle Charles-Eliott. J'ai 25 ans et je joue à Loire sur Rhône. Je suis en Master de ressources humaines en alternance.

    2Quel est ton parcours équestre ?
    J'ai commencé l'équitation à 5 ans et le horseball en poussin à Decines avec Audrey Sagnimorte. J'y ai joué jusqu'en minimes 1ere année où j'ai arrêté pour ne faire plus que de l'équitation "classique". J'ai repris le horseball à 17 ans, toujours à Decines. On jouait en amateurs. C’est à 18 ans que j’ai rejoint Loire sur Rhône Horseball - PRO ÉLITE et son coach Olivier Segear.

    Qui est ton cheval ? Comment l’as-tu rencontré ?
    Mon cheval s'appelle Aligator Song. C'est un pur sang de 9 ans. C'est Eve l'avait repéré aux courses. Il était monté par un coéquipier. Je l’ai récupéré lorsque celui-ci s’est arrêté. Aujourd’hui, c'est un cheval très bien dressé, très réactif et surtout très stable. En fait, c'est le cheval qui me correspond.

    Comment travaillez-vous ?
    Je monte Aligator monte 6 à 7 fois par semaine. Il va au marcheur tous les jours. S’ajoutent à son programme du dressage, un entraînement individuel et un second collectif.
    Je monte tous les jours à cheval. Je participe à tous les entrainements y compris celui des féminines de Loire.

    Quel est ton plus beau souvenir à cheval ?
    Mon plus beau souvenir est l’ ensemble de cette saison avec Loire sur Rhône, avec notre titre de Champions de France Pro et notre invincibilité. Le championnat 2017 s’est révélé génial d'un point de vue collectif. On ne pouvait rien imaginer de mieux. J’avoue que du point de vue individuel c'était génial aussi.

    Comment arrives tu à lier l’ équitation de haut niveau et le métier ? les études ?
    Lier équitation et vie professionnelle est facile puisque je vis sur le Centre Equestre Vieux Moulin Loire/rhone et que je vis avec Eve.

    Qu’as-tu ressenti apprenant ta sélection en équipe de France ? Est-ce que t’en doutais ?
    L'annonce de la sélection était une surprise. Jouant en pro je ne pensais absolument pas à l’Equipe de France. Je ne sais pas si ma sélection , la première , est un message d'espoir pour les joueurs de toutes les catégories, mais cela montre aussi Raphael et Luc Lgr regardent les autres catégories. Je les remercie d’avoir misé sur moi.

    As-tu fait des sacrifices pour en arriver là ?
    En terme de sacrifice je ne pense pas avoir dû en faire beaucoup. Ce sont surtout mes parents, ma maman Marie-Christine Obino qui ont dû en faire (rires). Après, c’ est sûr que cela représente énormément de travail et de temps passé à cheval sans avoir la possibilité de faire autre chose.
    Puisque tu me le demandes, Hélène, aux plus jeunes, je pourrais dire qu’il faut travailler énormément en horseball mais surtout en dressage. « Mieux vous monterez, mieux vous exploiterez les qualités de vos chevaux. » Un autre aspect important est d'être à l'écoute des conseils et de regarder les matches avec attention. Il ne faut pas essayer pas de devenir quelqu'un d'autre sur un terrain, mais il rester soi-même et travailler sur nos défauts.

    Comment envisages – tu ton championnat d’Europe ?
    Pour les Championnats d'Europe de Saint Lô, je souhaite que nous soyons champions. Après, j'espère pouvoir apporter le plus possible au collectif en étant performant en touche et en défense. Je pense que ce sera une belle compétition avec beaucoup de niveau.

    Y a-t-il des joueurs qui t’inspirent ?
    Je regarde au maximum les matches des circuits fermés et les couples qui jouent. En terme de joueurs qui m'ont inspiré il y en a plusieurs. La première est Eve Ségear pour sa combativité sur un terrain, le fait qu’elle soit forte dans tous les secteurs du jeu et qu'elle soit performante avec plusieurs chevaux. En plus, je suis particulièrement content de l'avoir dans mon équipe en mixte parce que je n'aimerais pas l'avoir contre moi ! (Rires).
    Le deuxième joueur est Jérôme Hadjout. Il montait Perfect World qui est sûrement le cheval qui a pu m’impressionner le plus pour ses qualités en touche et en défense. J'aime beaucoup sa combativité et sa vision du jeu. C'est pour moi l’ un des joueurs les plus complets du circuit.

    A propos, peux- tu nous donner des nouvelles d’Eve ?
    Eve va bien. Sa grossesse la rend parfois un peu malade mais ça va. Elle monte beaucoup moins à cheval. Elle a été très heureuse et très fière que je sois sélectionnée en EDF.

    Qu’aimerais tu ajouter ?
    Je veux remercier Eve, Olivier et Valérie Joannides Segear qui m’ont permis d'atteindre ce niveau et qui me prêtent Aligator entre autres. Je remercie mes coéquipiers qui me supportent depuis des années ! Merci aussi à mes parents et à Raph Dubois et Luc Laguerre qui m’ont accordé leur confiance en me sélectionnant. Enfin, je remercie Lou Daum pour toutes les belles photos qu'elle fait !

    A mon tour de te remercier, Charles Eliott pour ta sympathie. Bon Championnat d’Europe avec Antoine Cocoynacq , Benjamin Depons, Romain Depons, Clément Maby, Ellington Barnes, Tom Dupau, et Ladislas Crausaz .

    Helene Benoit

    #horse ball, #Charles Eliott Lacombe, #Horse ball, #Saint Lo, # # #pato, #ecuriesdupato, FIHB - Fédération Internationale de Horseball; FIHB WHR European Championships 2017

    Les Ecuries du Pato
    www.ecuriesdupato.com
    https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
    Crédit photo Lou Daum, Olivier Leschiera

    Charles Eliott Lacombe en Equipe de France


    votre commentaire
  • Tombola « LIRE   EN   CARAVANE »

    Pour lutter contre l’illettrisme en Haute Gironde

     

    Bonjour,

     Habitante de Saint Laurent d’Arce, je m’occupe localement d’une association, LIRE EN CARAVANE, qui se donne pour  mission de lutter contre l’illettrisme en Haute Gironde.

    https://www.facebook.com/lireencaravane/

     Actuellement, je prépare l’organisation d’une tombola dont les bénéfices permettront la mise en place d’un atelier d’alphabétisation.

     J’ai besoin de vous pour soutenir mon projet en offrant quelques lots pour cette tombola. Chaque entreprise donataire sera citée lors du don, du tirage au sort … (message sur le blog de l’association, sur la page  Facebook). Cela montrera aux habitants  votre implication dans la vie associative locale.

     Bien évidemment, je reste à votre disposition pour  tous renseignements sur l’association et vous remercie d’avance de votre soutien.

    A très bientôt.

     Hélène BENOIT

     

    PS « Lire en Caravane » est une association régie par la loi 1901.

    Reconnue d’intérêt général, elle peut établir des reçus de dons ouvrant droit à une réduction d’impôt.

     

    Association Lire en caravane

    5 rue de Barreau  

    33240 Saint Laurent d’Arce

     0608718925

    lireencaravane@outlook.fr

    http://lireencaravane.over-blog.com

    Tombola pour Lire en Caravane


    votre commentaire
  • Le grand tournoi international de Lamotte Beuvron approche. Faisons plus ample connaissance de Benjamin Bodin, sélectionné dans l'Equipe de France des jeunes de - 21 ans.

    1)Bonjour Benjamin. Peux-tu te présenter ?
    Bonjour, je m'appelle Benjamin Bodin. J’ai 21 ans. Je suis né à Paris, où j’ai vécu pendant 6ans avant de venir vivre à la campagne, près de Le Blanc. Le Blanc ( Association Blancoise de Horse-Ball) est mon club actuel. Je suis étudiant, en 3eme année de Biologie.

    2) Quel est ton parcours équestre ?
    J'ai commencé l'équitation avant même de savoir marcher. Mon père m'emmenait en balade avec lui, sur sa selle. C’est d'ailleurs mon plus vieux souvenir à cheval !
    J'ai commencé le horse-ball après que mon frère ait découvert ce sport, à l'âge de 4 ou 5 ans, et j'ai toujours évolué au club de Le Blanc. J'ai été sélectionné en cadet -16 ans, mais malheureusement j'ai dû céder ma place car mon poney s'était blessé. Ensuite, en comptant cette nouvelle sélection, j’ai fait avec 3 sélections en EdF.

    3) Qui est ton cheval ? Quelles sont ses qualités, ses défauts ?
    Mon cheval est Sacremajor, que j'ai acheté à Chambly Horseball Academy à 7ans. Ça fait maintenant 5 ans que je l'ai. Je suis parti l'essayer après l'avoir vu jouer à Jardy - Horse Ball, et je l'ai tout de suite acheté. C'est un cheval assez difficile, qui nécessite beaucoup de patience, de volonté, d'encadrement. Il faut bien le connaître car il est très caractériel. C’est un cheval parfois difficile, même pour s’en occuper !
    Sur le terrain, il faut donc que je le calme en lui parlant, en le caressant énormément, surtout avant d'aller en touche. Mais c’est aussi un cheval très porteur, qui sait être très efficace en touche et poste bas.

    4) Comment le travailles tu ?
    Je fais malheureusement que très peu de travail sur lui. On a un entrainement de horse-ball et une séance de plat voire une balade par semaine. Il est vrai que je fais mes études sur Tours qui est assez loin de chez moi où il réside. Mon père arrive à le sortir de temps en temps quand son dos le lui permet.

    5) Quel est ton plus beau souvenir à cheval ?
    Je ne saurais le dire. J’essaie de ne pas trop laisser mes émotions l'emporter. Sur le terrain, je reste assez refermé et calme donc je n'ai pas vraiment de souvenirs heureux, si ce n'est cette année notre victoire contre Chambly (où jouent beaucoup de mes amis qui deviennent mes rivaux en match). La victoire a été arrachée à la mort subite. Il me semble que j'avais fait un assez bon match.
    Sinon je me souviens de ce weekend end qui se déroulait à Poitiers J’étais cadet…. C’était mon premier gros week end avec mon poney. Quel souvenir quand j’y repense! Si je devais me souvenir d’une catastrophe, ce serait mon championnat de France cadet cette même année car mon poney s'était blessé...

    6) Y a-t-il des compétitions que tu préfères ?
    J'aime toutes les compétitions de horse-ball. Chaque déplacement est toujours une joie tant j’aime retrouver les potes. Je sais que je vais passer un bon moment sur les terrains (ou pas) mais c'est la joie de la compétition !

    7) As tu une autre passion que le horse ball ?
    Depuis 2 ans maintenant, je me suis mis au Volley à la fac. J’adore y jouer. Surement parce que j’y retrouve l’esprit d’équipe qui me plait tant. Je suis particulièrement le Tours Volley Ball qui vient de gagner la CEV (Coupe d'Europe).

    8) Que penses-tu de ton championnat 2017 ?
    Très irrégulier !!!! On est capable du pire comme du meilleur !

    9) Comment arrives-tu à lier équitation de haut niveau et les études ?....
    Je ne sais pas si je dois dire grâce ou malheureusement…mais l’emploi du temps à la fac, me permet de concilier facilement le sport et les études.

    10) Qu’as-tu ressenti en découvrant la liste des sélectionnés ?
    C'est une belle sélection mais tous les concurrents pouvaient être à ma place. Je pense qu'on a tous un bon niveau de Horse balleur, homogène. Mais, les sélectionneurs ( Luc Lgr) ont dû faire un choix. Malgré toutes les critiques qu'on a pu entendre (assez redondantes dans l'ensemble), tous les participants avaient leurs chances !

    11) As-tu du faire des sacrifices pour en arriver là ?
    Le sacrifice financier reste important, mais à part cela je n’ai pas l’impression d’avoir fait de sacrifices d’autant ma famille m'a toujours soutenu et aidé dans le domaine équestre.

    12) Comment envisages-tu ces journées à Lamotte-Beuvron ?
    Avec beaucoup de concentration ! C'est toujours une joie de pouvoir rejouer au Le Grand Tournoi 2017 de la HB Little Family, surtout dans un tel spectacle. Cependant, il ne faut pas oublier que l'on a été sélectionné, donc les entraineurs attendent de nous des résultats !

    13) Quels sont les joueurs qui t’ inspirent ?
    Je pense être comme beaucoup de cavaliers à avoir été inspiré par Romain Depons ou Jean Baptiste Depons. Ce sont d'excellents cavaliers. Ca se voit bien sur le terrain. Ils ont tous deux un excellent toucher de balle. Dans le même schéma il y avait aussi bien sur Mikel le Gall. Sinon j'admire beaucoup l'équipe de Lille / Hem Horseball en PE. C’est vraiment le horse-ball qu'on aime voir ; une bande de potes qui ont envie de jouer et de gagner ensemble ! Ils arrivent à transmettre leur énergie et leur vitalité au public ! c’est grandiose.

    14)Benjamin, qu’ est- ce que tu aimes dans le horse ball ?
    Ce que j'aime dans le horse-ball ?? Bah pour faire simple, TOUT ! Le contact, les chevaux, la balle, les potes, la compétition, l'ambiance…
    Mais je regrette que beaucoup de monde dans la sphère équestre ne reconnaisse pas le horse-ball ou a une mauvaise image de notre sport alors qu'il pourrait apporter tellement !!

    15) Quel serait ton dernier mot pour cette interview?
    J’aimerais expliquer le pourquoi des photos que je te propose. En fait, elles illustrent mon parcours horse-ballistique : le début des belles années avec mon poney. Celui avec lequel j’ai joué contre Meurchin. Quelle époque ! J'en garde un excellent souvenir. Puis, il y a les amis, la bande de pote que j'adore retrouver en dehors et sur les terrains, et enfin le symbole de l'aboutissement d’un long travail qui me permet de porter le maillot tricolore !

    Rappels des 6 joueurs sélectionnés :

    Victor Mahet sur Commeaux King (Chambly / Pro Elite & Pro)
    Romain Delberghe sur Gentle Dame (Lille HEM / Pro Elite)
    Lucas Werquin sur Qarue du Chaudrupt (Chambly / Pro)
    Benjamin Bodin sur Sacre Major (Le Blanc / Pro)
    Lois Rigaud sur Ewenna (Grans Aramon / Amateur Elite)
    Ellington Barnes sur Sandria ( Chambly/ Pro Elite)

    #horseball, #Benjamin Bodin, #Luc Laguerre, #ecuriesdupato,

    Les Ecuries du Pato
    www.ecuriesdupato.com
    https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
    Crédit photo : Stephanie Mahet, Béa Duriez


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique