• Justine Ammann, cavalière de Chambly

    Justine Ammann, sélectionnée en EDF Ladies s’apprête à rejoindre le tournoi de Chambly. Donnons lui la parole…

    Bonjour Justine. Peux- tu te présenter aux internautes ?
    Bonjour Hélène. Je m'appelle Justine Ammann. J'ai 22 ans et je viens de Seine-et-Marne, à l'Est de Paris. J’ai obtenu une Licence en Sciences de Gestion, et dès la rentrée prochaine, je vais effectuer de Dentisterie Equine.
    Actuellement, je vis à Chambly, Club dans lequel je joue depuis 2 ans. J'évolue dans la catégorie Pro Élite Féminine sous la baguette de Florian Mos -Moschowitz, notre coach.

    Auparavant, j’ai eu la chance de participer aux derniers Championnats d'Europe qui se déroulaient à Bordeaux ainsi qu’au tournoi d'entraînement au Normandie Horse Show. Ces deux manifestations sous les couleurs de l'Equipe de France font parties des plus belles compétitions auxquelles j'ai participé à ce jour.

    Quel est ton parcours équestre ?
    Je pratique l'équitation depuis l'âge de cinq ans. En 2008, mes parents qui nous ont transmis à ma sœur, mon frère et moi leur passion, décident de nous faire profiter pleinement de ce sport en créant un Centre Equestre. C'est la naissance des Ecuries Des Templiers à Maisoncelles en Brie (77).
    Depuis notre plus jeune âge, nous sortions en CSO, mais mon envie commençait à s'essouffler. Je connaissais le horse ball mais n'avais jamais été plus loin que quelques passes entre copains, pour plaisanter. Mon père voyant que cette discipline nous plaisait et que toute la famille pouvait jouer ensemble, nous proposa de faire une équipe en Club. C'est ainsi que j'ai commencé à jouer au horse ball, sous les couleurs des Templiers en 2009, coachée par mon père, Thierry Ammann.

    Justine, qui est ton cheval ? Comment travaillez-vous tous les deux ?
    Bonanza Laurière, PS de 9ans, est mon cheval depuis 2013. Il a une bonne pointe de vitesse, il est froid dans sa tête et il est surtout puissant. Maniable, il possède une vraie intelligence de jeu.

    Je fais deux entraînements par semaine avec mon équipe. Le lendemain des entraînements je lui propose une marche active. Les autres jours, je le monte sur le plat pour l'entretenir. Je travaille son cardio et sa souplesse, le tout dans la décontraction.

    Avoir un cheval demande de l'implication, peu importe la discipline et le niveau auquel on joue. La fréquence de deux entraînements par semaine nous oblige juste à nous coordonner, joueuses et coach, sur deux créneaux horaires. C’est faisable car nous habitons toutes à moins d'une heure de Chambly Horse-Ball Academy.

    Si je te demande le nom de ton joueur favori, qui me proposes-tu ?
    Jérôme Hadjout de l'équipe de Pro Élite à Chambly est une personne que j'admire pour son toucher de balle, sa facilité à servir le collectif et son esprit d'équipe.

    Qu’as-tu pensé de ton championnat PE 2016 ?
    Bien évidement, comme pour toutes les équipes de la PEF, l'objectif est de monter sur la plus haute marche du podium. Cette année, nous nous sommes contentées de la troisième place. Evidemment, nous étions heureuses d'être sur ce podium, et nous voici pressées qu’Agon Horse-Ball Coup d'Envoi remette en jeu son titre la saison prochaine

    Tu as été sélectionnée pour faire partie de l’Equipe de France Ladies à Ponte de Lima. Qu’as-tu ressenti à l’appel de ton nom ?
    J'ai ressenti une grande joie, d'autant plus que ma coéquipière Amandine Simon avait été appelée avant moi. C'était super de la rejoindre, elle et les autres filles de la sélection.

    As-tu du faire des sacrifices pour en arriver là ?
    Il y a évidement des sacrifices financiers. Sinon, je ne considère pas que ce soit des sacrifices mais des priorités à donner. Tout le monde a le choix et chacun peut se donner les moyens de s'investir.

    Comment envisages-tu Ponte de Lima et son III FIHB WHR Horseball World Cup 2016 ?
    Comme l'année dernière, je vais essayer de me mettre au service du collectif et jouerai à la place et aux postes que décidera Raphaël Dubois le sélectionneur. Comme je l'expliquais dans la précédente interview d' Olivier Leschiera, le remaniement de notre équipe en cours de saison m'a rendu davantage polyvalente et j'espère pouvoir en faire profiter mes coéquipières pour le mondial.

    Je l’espère moi aussi, Justine. Dans l’immédiat, je te souhaite un bon tournoi à Chambly, puis un excellent Championnat du monde au Portugal.

    Hélène

    Les Ecuries du Pato
    www.ecuriesdupato.com
    https://www.facebook.com/LesEcuriesduPato
    Crédit photo : Chachou Photographies , Lola Ventura, Veykà Photographies , Horse-Ball Attitudes - Olivier Bastin- Horse-Ball M³ - Jeanne Mts ,Lou Daum

    Justine Ammann, cavalière de Chambly


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :